L'histoire des cocktails

Depuis son apparition au début du siècle dernier, la robe de cocktail fait désormais partie des tenues incontournables adoptées par beaucoup de femmes. Portée lors d'occasions ou de soirées élégantes sans être officielles, elle est un compromis entre la robe de soirée et une tenue plus décontractée. Mais connaissez-vous ses origines et ses évolutions au fil des décennies ? Notre page « L'histoire de la robe de cocktail » répondra à vos questions sur le sujet et vous rendra incollable sur ce vêtement « so chic » !

Des années 1920 au milieu du vingtième siècle

L’origine de la robe de cocktail remonte aux années 1920. A cette époque, la prohibition interdisait la consommation d’alcool et incitaient hommes et femmes à se réunir clandestinement. Les femmes revêtaient pour l’occasion des tenues adaptées, entre vêtements de soirée et tenues de jour. Ces robes étaient alors relativement longues et se portaient généralement au-dessous du genou, voire jusqu’à la cheville. On distingue la robe « longueur du thé » lorsque la longueur se situe entre le mi-mollet et la cheville, et la « robe longueur de ballerine » quand elle descend à la cheville. Cette tenue, même si est se veut alors plus informelle que la robe de soirée, reste cependant très glamour et féminine. Elle est souvent ornée de perles, de paillettes ou de strass et est réalisée avec des matières tels le velours ou la gaze. Le contexte lié à la période de prohibition confère aux robes de cocktail de l’époque une note irrévérencieuse et légèrement provocatrice. Ces vêtements permettent également aux femmes d’exprimer leur personnalité et leur créativité par le choix des modèles. Un peu plus tard vers le milieu du vingtième siècle, la robe de cocktail est appelée robe de l’après-midi. Au cours des années cinquante, la robe de cocktail se transforme au fil des changements de la mode et séduit de plus en plus de femmes.

Des années cinquante à aujourd’hui

Audrey Hepburn en robe de cocktail Givenchy

La robe de cocktail se raccourcit nettement par rapport aux modèles portés au début du siècle. A cette époque, Christian Dior, Chanel et Givenchy contribuent à populariser la robe de cocktail. Ils proposent aux femmes et intègrent dans leurs collections des vêtements plus faciles à porter, aux formes élégantes et féminines. Généralement sans manches ou avec des manches trois-quart, les robes de l’époque sont conçues à partir de matières comme la soie, la dentelle, le satin ou encore le taffetas et la mousseline de soie. Elles sont également sublimées par des perles, des ceintures et différents accessoires (broches, fourrures, gants, sacs à main…). Certains styles de robes sont mis en avant et diverses formes sont créées pour souligner les silhouettes des femmes. On trouve ainsi la « robe de manœuvre ». Robe droite avec un ourlet juste au-dessous des genoux, elle est légèrement resserrée à la taille. La « robe fourreau » est quant à elle près du corps et très ajustée. Alors que la « robe balançoire » correspond à un modèle de robe serrée à la taille et évasée voire gonflées en bas. Ces modèles demeurent typiques et associés à la mode des années cinquante, même s’ils continuent d’influencer la mode et les tendances actuelles.

Les occasions pour porter et trouver une robe de cocktail de nos jours

Aujourd’hui, les robes de cocktail sont portées beaucoup plus facilement et fréquemment qu’au début ou au milieu du vingtième siècle. Elles peuvent être portées dans de nombreuses occasions : pour une soirée élégante sans être formelle, une cérémonie ou toute autre occasion de revêtir et briller par sa tenue. Il est possible d’en trouver de styles très différents, adaptés à la personnalité de chaque femme ainsi qu’à l’occasion. Unies, imprimées, longues ou courtes, sobres ou à strass et paillettes. Le choix est vaste, et permet de se faire plaisir à des prix très raisonnables. Celles dont le budget le permet peuvent évidemment viser la haute couture, où l’originalité et la qualité des matières utilisées par les créateurs embellissent incontestablement et attirent les regards les plus envieux. De nombreuses astuces existent cependant pour trouver le modèle de robe de cocktail idéal au prix le plus confortable. Il est par exemple conseillé de se lancer dans la recherche de la robe de ses rêves après les saisons « officielles » des cocktails. Ainsi, vous aurez davantage de chances de dénicher le modèle parfait à un prix doux après le printemps et l’été. Vous pouvez également opter pour un achat en ligne de robes neuves ou d’occasion. Se tourner vers des modèles déjà portés ou vintages a en effet l’avantage de donner à votre robe un caractère unique et original. Sans compter que la mode tourne et revient. Les modèles en vogue il y a quelques décennies font un retour remarqué et apprécié des amateurs du style. En visitant les friperies, vous pouvez enfin être surprise et tomber sur un modèle griffé vendu pour une somme modique. Toutefois, si vous ne concevez pas de porter une robe de cocktail autre que celle d’un créateur, pensez à la location.