Maisons de couture

La France, et particulièrement Paris avec son statut de capitale de la mode, est connue pour ses nombreuses maisons de couture. Lieux d’expression artistique et de création par excellence, ces maisons recèlent souvent des génies de la couture. Les couturiers, anonymes ou célèbres, y exercent ainsi leur talent pour creer une robe de soirée, afin d’habiller de la façon la plus élégante, classique ou originale leur clientèle. L'appellation «haute couture» est une particularité française protégée juridiquement. Pour pouvoir utiliser ce terme, une maison de couture doit pouvoir justifier certains critères. La haute couture implique notamment de réaliser à la main des modèles exclusifs sur mesure, en recourant à un nombre minimum d'employés. La participation à un nombre déterminé de défilés et l'utilisation d'une surface définie de tissu font également partie des critères auxquels doivent répondre les maisons de couture pour se voir attribuer cette appellation.

Haute couture et économie : une alliance délicate

Défilé de robes Channel

L'univers de la haute couture est associé à une image de luxe. Ses modèles sont destinés à une clientèle prête à débourser plusieurs milliers d'euros. Voire plus pour certains vêtements. Cette activité réclame énormément de temps et d'argent. Elle n'est absolument pas rentable pour les maisons de couture, au vu des matières utilisées et des effectifs sollicités. La création de nouveaux modèles pour une seule collection de vêtement de soirée peut en effet représenter des millions d'euros, alors que leur vente n'est pas garantie. C'est pourquoi les maisons de haute couture françaises ont vu leur nombre chuter en quelques décennies. D'une vingtaine dans les années quatre-vingt, on en comptait dix en 2010. Adeline André, Anne Valérie Hash, Chanel, Dior, M. Galante, Jean-Paul Gaultier, Givenchy, D. Sirop, F. Sorbier, S. Rolland. Néanmoins, la haute couture représente une image attachée à la France dont elle ne saurait se dispenser. Qualité, élégance, luxe, audace sont autant de qualificatifs ancrés dans la conscience et l'imaginaire collectif. Sources de débouchés économiques indispensables. Aussi, pour faire face à ces investissements, les maisons sont alors amenées à se diversifier. Elles proposent ainsi à la vente des produits accessibles à tous et lucratifs. Parmi les plus courants, on trouve le prêt-à-porter, les cosmétiques, les parfums ou accessoires divers. Cette stratégie semble être la seule façon de pérenniser la haute couture et ses maisons.

Des maisons et des couturiers

Robe Pierre Balmain 1947

Cette suprématie des maisons de couture françaises remonte vraisemblablement au XVII ème siècle. Époque où la France faisait l'objet d'admiration à travers l'Europe dans les domaines de l'architecture, des arts, de la musique et de la mode. La mobilité offerte par le développement des chemins de fer et des bateaux à vapeur permet alors aux dames de se rendre directement à Paris choisir leurs vêtements et autres accessoires. La France peut dès lors s'enorgueillir de compter parmi ses tailleurs et modistes les plus talentueux. C'est au XIV ème siècle qu'apparaît ensuite le concept de haute couture. Charles Frederick Worth (1826-1895), père de la haute couture, fonde la Chambre syndicale de la couture parisienne. Il apporte un nouveau souffle à la mode en présentant ses créations sur des modèles humains, dans l'espace luxueux qu'offrent les salons de sa maison de couture. Il crée ainsi une tendance et un style toujours perpétués aujourd'hui dans les salons des maisons de couture. Dans les années 1960, plusieurs jeunes stylistes créent leur propre maison de couture. On note parmi eux Yves Saint-Laurent, Pierre Cardin, André Courrèges et Emmanuel Ungaro. Christian Lacroix, Thierry Mugler et Jean-Paul Gaultier leur succèderont quelques années plus tard.

L'internationalisation de la haute couture

Karl Lagerfeld

Même si la France conserve toujours une place importante dans l'univers de la mode, d'autres pays ont su se faire une place. Versace, Gucci, Cerrutti ou encore Vivienne Wetwood, Stella Mac Cartney, Marc Jacobs ou Calvin Klein témoignent de la richesse et de la variété de la couture. La scène de la mode s'est désormais internationalisée. Et les maisons de couture organisent chaque année des défilés entre Paris, New-York et Milan. Une maison de couture est souvent associée à un grand couturier. Ainsi, Karl Lagerfeld est l'image de Chanel depuis 1983. Il contribue à conférer à la marque son côté élégant et classique, tout en l'adaptant à l'air du temps et à ses envies. Les maisons de couture sont plus que jamais présentes dans le paysage culturel et artistique français et international. Vecteurs de rêve et de fantasmes, elles contribuent à valoriser l'esthétisme.