Les robes bi-matière

Vous l’aurez sans doute remarqué, ces derniers temps on voit apparaître chez les grandes enseignes bon nombre de robes hybrides dont le haut et le bas sont dépareillés. C’est sûr, on aime ou on n’aime pas, c’est vrai que ça donne l’illusion qu’il ne s’agit plus véritablement d’une robe, mais ça a quand même pas mal d’avantages.

Déjà, pour celles qui n’aiment pas trop les robes, qui ont du mal à s’approprier une robe unie ou à trouver une coupe qui leur convienne, ça permet de détourner un peu le problème.

D’une part, ça peut donner l’illusion de ne porter qu’un simple top avec une jupe comme la petite robe Kookaï de notre sélection. Et, d’autre part, cela permet aussi de ne pas trop marqué la taille ou les hanches, c’est selon. Ce genre de modèles fait souvent un peu blouser le haut, à l’image de la robe Maje orangée, ou donne l’illusion d’optique d’une taille plus fine en la ceinturant fictivement.

Pour celles qui sont attirées par les imprimés originaux et bien présents, mais qui n’oseraient pas franchir le pas du total look, ce type de robes permet aussi de casser cet effet en mêlant imprimés et tissu uni. On ne peut que partager avec vous notre coup de cœur pour la première robe bustier Claudie Pierlot qui mixe l’imprimé et le rose poudré à merveille.

Et vous, vous êtes plutôt convaincues par les robes bi-matière ?

Écrit par what Katy did next, il y a 1 année !

Fais tourner !