Prévenir, maîtriser et traiter la rhinite allergique

AccueilSantéAllergiesPrévenir, maîtriser et traiter la rhinite allergique

La rhinite allergique est une forme d’allergie provoquée par le contact direct ou indirect avec du pollen, ou des animaux, des moisissures ou des acariens. Ses symptômes s’apparentent à ceux d’un rhume.

La rhinite allergique est une réaction excessive du système immunitaire d’une personne sensibilisée au contact des animaux, du pollen, des acariens ou des moisissures. Elle peut être saisonnière ou chronique. Ses symptômes touchent généralement les yeux, le nez et la gorge. Son traitement se fait pardésensibilisation ou par prescription d’antihistaminiques, d’anticholinergiques ou de corticostéroïdes. Le but est de soulager les symptômes ou d’habituer l’organisme aux allergènes.

La rhinite allergique

La rhinite allergique signifie étymologiquement inflammation allergique du nez. Elle est aussi appelée pollinose et rhume des foins. La rhinite allergique est une réaction pathologique excessive et anormale du système immunitaire d’une personne sensibilisée au contact avec un allergène. Le système immunitaire produit des substances chimiques et de l’histamine qui provoquent des réactions allergiques. La rhinite allergique peut être liée à une prédisposition familiale. Elle est généralement provoquée par plusieurs allergènes.

Les causes de la rhinite allergique

La rhinite allergique saisonnière peut être provoquée par les mauvaises herbes en automne, par le pollen des graminées en été et le pollen des arbres au printemps. Elle peut également être provoquée par les moisissures et les animaux. À ce propos, il est important de savoir que pour les animaux, ce sont les sueurs, les urines, les squames et les salives qui sont les allergènes. Concernant la rhinite apériodique qui est souvent liée à l’asthme, elle est généralement causée par la présence permanente d’allergènes, le stress, la fumée, les fortes odeurs, la variation de température, la poussière, les acariens ou les changements provoqués par les hormones.

Les symptômes de la rhinite allergique

Les symptômes de la rhinite allergique peuvent ne surgir qu’après plusieurs mois ou années du contact. Ils peuvent se manifester :

  • pendant une année (chronique, persistante ou apériodique),
  • toute une saison avec la floraison de la plante allergène,
  • ou à chaque même période d’une année (saisonnière).

Les symptômes de la rhinite allergique sont souvent confondus avec ceux d’un rhume banal. En effet, la rhinite allergique se manifeste par l’irritabilité, la fatigue, la toux, l’écoulement nasal, les éternuements à répétition ainsi que les démangeaisons au niveau des yeux, du nez, de la bouche et de la gorge.

Dans d’autres cas, ces symptômes sont accompagnés de larmoiement, de maux de tête, de maux de gorge, de tension dans les sinus, de respiration sifflante et d’altération de l’odorat, du goût et de l’ouïe. Particulièrement pour la rhinite saisonnière, les allergiques ressentent une sensation blocage dans les oreilles et une rougeur des yeux.

Le traitement et la prévention de la rhinite allergique

Comme la rhinite allergique est souvent occasionnée par le contact avec des allergènes ambiants alors qu’il est assez difficile de contrôler l’environnement, il existe quelques précautions à prendre qui permettent de limiter la propagation des allergènes. Sinon, quelques traitements sont préconisés pour soulager les symptômes ou pour aider l’organisme à tolérer les allergènes.

La prévention de la rhinite allergique

La rhinite allergique causée par les animaux doit nécessairement requérir l’éloignement de l’animal en question. Sa litière doit aussi être isolée dans un endroit peu fréquenté. Par ailleurs, il faut éviter le contact avec le pollen en faisant sortir les plantes d’intérieur et en choisissant des espaces fermés lors de leur période d’éclosion. Pour contrôler l’air, il est conseillé de brancher le système de climatisation ainsi que d’utiliser un déshumidificateur, un fongicide et un filtre à air. Puis, les tapis, les moquettes, le matelas et les draps doivent être nettoyés fréquemment. La rhinite saisonnière peut être toutefois prévenue par l’utilisation de gouttes pour les yeux, de vaporisations nasales et d’inhalations à base de cromoglycate de sodium.

Le traitement de la rhinite allergique

Le traitement de la rhinite allergique doit dépendre de plusieurs facteurs : l’intensité des symptômes et l’état de santé de la personne allergique à travers les troubles médicamenteux et médicaux. Il doit toutefois débuter par éviter une exposition aux allergènes.

Le traitement des symptômes légers fait généralement appel à des antihistaminiques, des anticholinergiques ou des corticostéroïdes prescrits en comprimés, en gouttes ophtalmiques ou en pulvérisations nasales. Les symptômes modérés et graves sont par contre traités par des corticostéroïdes en aérosol.

Sinon, il y a aussi le traitement par désensibilisation ou l’immunothérapie qui vise à habituer l’organisme aux allergènes. Il consiste à prendre des comprimés, à utiliser des gouttes ou à injecter des doses d’allergènes qui vont être augmentées au fur et à mesure de l’avancement du traitement. Au-delà des 3 à 5 ans, la personne allergique devrait tolérer les allergènes.

Une chirurgie peut être aussi envisagée en cas de nécessité de drainer les sinus infectés, ou en cas de déviation de la cloison nasale ou de polypes nasaux. La rhinite allergique non traitée peut provoquer une otite et une sinusite chronique.

Démangeaisons de la peau : principales causes et traitements

Les démangeaisons déclenchent l'envie de se gratter et de...

La pose d’implants dentaires, une intervention nécessaire mais risquée

L'implant dentaire est une sorte de vis introduite dans...

Le blanchiment des dents : techniques, coûts et risques

Chez les dentistes, le blanchiment des dents se fait...

L’allergie aux acariens : les solutions pour réduire les symptômes et traiter la maladie

Il existe de nombreux moyens pour prévenir l'allergie aux...

Les différentes méthodes de diagnostic d’une allergie

Pour diagnostiquer une allergie alimentaire, il est nécessaire d'établir...

Les causes, les symptômes et le traitement des allergies médicamenteuses

Une allergie à un médicament apparaît lorsqu'un individu est...

L’allergie au pollen : les facteurs de risque et les remèdes disponibles

L'allergie au pollen est provoquée par le pollen, un...

Les principaux remèdes contre les allergies aux cosmétiques

De nombreux cosmétiques disponibles sur le marché peuvent déclencher...

Les allergies cutanées, un trouble souvent bénin aux causes multiples

Quelles que soient leurs causes, les allergies cutanées se...